Mirror’s Edge

MirrorsEdge titre

Editeur: EA

Développeur: DICE (Battlefield and Cie)

Testé sur PC, PS3 et Xbox 360. A jouer sur PC ou X360,la version Ps3 est très inférieure visuellement (aliasing et lags).

Mirror’s Edge est un jeu de plateforme à la première  personne. Dit comme cela, c’est intriguant.
On incarne Faith, une messagère. Dans une cité aux mains d’un régime totalitaire, la population et les communications sont surveillées. Le seul moyen de transmettre des infos sensibles est de les confier aux messagers. Ces yamakasis du futur volent de toits en toits transportant avec eux les précieux documents.

MirrorsEdge panoramaParcours dans la ville à différents moments de la journée, l’éclairage changeant souvent.

L’histoire débute quand Faith reprend le travail après une mauvaise chute. Sa sœur la contacte car elle a des ennuis. Elle est accusée d’avoir tué le candidat à la mairie. Faith va devoir alors enquêter pour pouvoir innocenter sa frangine.
Le pitch est simple et le scénario tend vers le bon nannard et l’on voit rapidement les tenants et les aboutissants de l’intrigue.
Malgré tout, on se laisse prendre au jeu, grâce à un rythme soutenu: les huit petites heures de fuite éperdue que compte le jeu défilent rapidement.
8 heures, cela peut paraître peu, mais le titre dispose d’une re-jouabilité sympathique pour qui aime le challenge, les niveaux peuvent être refaits à l’envie et on note la présence d’un mode chrono.
S’ajoute à cela des parcours dans des environnements virtuels qui servent une compétition de scoring en ligne. Il y a au final de quoi faire pour qui aura apprécié le jeu.

MirrorsEdge niveauL’horizon annonce un parcours vertigineux.

Si au niveau du contenu, Mirror’s Edge est un peu léger, son habillage rattrape la note avec un univers froid mais très contrasté.
En effet la plupart des bâtiments sont blancs ou gris clair, mais le peu de couleur affiché à écran est saturé à l’extrême. Faith dispose d’un sixième sens qui lui permet de distinguer les éléments du décor qui lui permettront d’avancer; ces derniers s’affichant en Rouge. Si cette aide est désactivable pour plus de difficulté, le rendu est intéressant. Mirror’s Edge dispose d’une belle identité visuelle, et ceux qui lui reprocheraient des graphismes trop simplistes n’ont qu’à regarder d’un peu plus près pour constater que les textures sont fines (PC, Xbox360) et  détaillées pour la version PC.
Le moteur physique est très au point, notamment l’animation des tissus et autres bâches (PC avec carte Nvidia seulement).
La vue à la première personne permet de profiter pleinement de cet environnement épuré et l’immersion n’en est que meilleure, l’impression de vitesse et la fluidité des mouvements de Faith étant ce qui se fait de mieux dans la catégorie des FPS (Mouvements en parti repris dans Battlefield 3 du même développeur!)

MirrorsEdge jumpEt oui! Il faut aller en face…

Si l’esthétisme de Mirror’s Edge est réussi, le dernier point qui mettra tout le monde d’accord est son gameplay. La prise en main via le tutoriel au début du jeu est simple, rapide et intuitive. Faith bouge avec aisance et légèreté, il est d’ailleurs bizarre de ne pas avoir de message de prévention nous incitant à ne pas reproduire ce que l’on fait dans le jeu dans la réalité car la facilité avec laquelle notre héroïne trompe la mort est vraiment addictive.
On a vraiment l’impression de jouer à Prince of Persia avec une vue à la première personne. Roulades, amortis, wall run et autres acrobaties sont au programme, et la force du jeu est de nous permettre d’enchaîner tous ces mouvements de la manière la plus fluide et naturelle qui soit.
Mirror’s Edge est le premier jeu de plateforme à m’avoir apporté autant de sensations devant mon écran. On vit littéralement les actions de Faith et on est happé tout entier dans son univers.

MirrorsEdge cinematiqueLes Cinématiques sont sous la forme d’un animé au design particulier.

L’action est parfois de la partie mais lorsque l’on tient une arme en main, on se rend compte que le jeu n’est pas fait pour ça. La visée n’est pas précise et Faith ne sait pas recharger. On peut se défendre à main nue, mais cela ne fonctionne qu’en duel, face à plus de deux adversaires  c’est la fuite obligatoire.
Faith dispose de coups variés que l’on peut combiner comme par exemple un coup de pied sauté en fin de wall run. Impressionnant visuellement, cet enchaînement met l’adversaire KO pour nous permettre de ramasser son arme ou bien de prendre nos jambes à notre cou.
Si par moment nos instincts meurtriers nous poussent a vouloir faire le ménage dans un niveau, il est possible de finir le jeu sans se servir d’une seule arme à feu. Les spécialiste de la finesse apprécieront.

MirrorsEdge gunJ’ai un flingue, chouette! Qu’est ce que je fait maintenant?

Que faut-il retenir de Mirror’s Edge? Et bien qu’il n’a pas eu le succès qu’il méritait! Prévu au départ pour être une trilogie, le second opus se fait attendre et on sent bien que EA est plutôt frileux à l’idée de réitérer l’expérience. C’est certes dommage mais il faut néanmoins relativiser. Cela permet d’apprécier pleinement ce jeu en sachant qu’on est pas prêt de voir une suite arriver. Cela est préférable plutôt que de voir débarquer une version suivant celle-ci où l’exploration aurait cédée la place à une action plus nerveuse et plus vendeuse (ce qui sera surement le cas si ME2 est annoncé). ME est un grand jeu, il mérite sa place dans votre ludothèque et vu la promo actuelle sur steam, il n’y a pas de raison de vous priver. =)

MirrorsEdge ratCette clôture me semble électrifiée, passons notre chemin…

Score
Graphismeswww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.com
Ce n'est pas un chef d’œuvre graphique, mais ME possède une forte identité visuelle qui le démarque de la concurrence. Il dégage une aura urbaine très attirante.
Gameplaywww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.com
Faith répond très (trop) bien au commandes, voler au dessus des grattes-ciel est un pur régal. De rares bugs viennent perturber la mission.
Audiowww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.com
Le thème principale est très Zen, les bruitages sont de bonne facture, l'immersion sonore est réussie
Durée de viewww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.com
Pour certains elle sera très bonne, pour d'autres cela restera une plaisante expérience mais un poil courte.
Overallwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.com
Average score from all categories.

 

 

Bon jeu!

 

Zy0


BC2

Black Cat l'anime

Ayant bien aimé le manga, je me suis lancé dans ...

polylan obverview

En direct de la Poly

Ce Weekend a lieu la PolyLAN 23 au Swiss Tech ...

Le mooteur physique est sympa et la propagation du feu est bien gérée.

Call of Juarez

Alors que sort sur Xbox et PC le nouvel épisode ...

20130905_155509

Burger Végétal Tom

Aujourd'hui je teste un burger un peu particulier, c'est un ...

L'homme en pleine action!

The Walking Dead

Testé sur PC Configuration de test: I7 2630, 12Go de Ram, ...

Kazugeek aime

  • Korben
  • Gamopat.com, la Gamothérapie
  • Sexy geek
  • sketchswap.com