Red dead Redemption

 red-dead cover

Testé sur Xbox 360

Récemment ressorti en édition Game of the year, Red dead Redemption se présente à nous sous son meilleur visage.
Pour ceux qui n’ont pas craqué en 2010, il n’est pas trop tard!

Western Spaghetti…

Red dead nous emmène sur des terres arides de l’Ouest sauvage, dans la peau de John Marston, un pistolero en quête de rédemption.
Ce dernier a été contraint par les fédéraux à retrouver les anciens membres de son gang afin de les traduire en justice (ou de les éliminer sans autre forme de procès…).
On a affaire à un des héros les plus charismatiques qui soit. John traine derrière lui un lourd passé de hors la loi, il n’aspire qu’à en finir vite avec cette mission pour retourner dans sa ferme, retrouver femme et enfant.
Le scénario principal est long et prenant, on s’attache a cet anti-héros, et l’immersion n’en est que plus réussie.

carte postale
Par moment, on s’arrêterait bien prendre une photo!

 

C’est beau!

Basé sur le moteur Rage , le même qui donne vie à GTA IV, Red dead Redemption est beaucoup plus abouti visuellement parlant. Les graphismes sont d’une finesse rare, les décors fourmillent de détails et le jeu affiche une distance d’affichage indécemment grande.
Il se paie même le luxe d’éviter les écueils des jeux bac à sable nouvelle génération, à savoir les « textures moches », ici il faut vraiment les chercher!

 

Panorama 2
Admirez cette vue!

 

Techniquement, le jeu est impressionnant, c’est ma première vraie claque graphique depuis bien longtemps et j’ai beaucoup apprécié.
Mais là où le talent des développeurs de Rokstar fait fort, c’est dans la direction artistique de l’ensemble.
Les différentes régions de la map sont toutes très différentes, entre Montagnes,désert, canyon, mangrove… chacune a sa propre identité. L’architecture des villes change également, Armadillo la bourgade de départ est vraiment le cliché parfait de la ville de l’ouest et de l’autre coté de la frontière, au Mexique, on retrouvera les fameux villages au murs blancs.
Le environnements sont tous très réussis et donneront même lieu à quelque surprises, mais là ou RDR va plus loin c’est en y insufflant de la vie. Entre la faune et la flore qui peuvent être agressives, les PNJ qui vaquent à leurs occupations, on a vraiment l’impression d’être dans un monde vivant qui peut se passer du joueur pour exister.

Artificiers
Ne surtout pas les déranger…

Pour couronner le tout, les effets de particules, les éclairages, et l’animation sont vraiment magnifiques. La bande son n’est pas en reste en donnant corps à ce tableau vivant. Les bruitages sont géniaux, entendre le rugissement d’un puma dans votre dos vous donnera des sueurs froides et les thèmes musicaux sont toujours bien adaptés à la situation.
Le doublage en anglais est exceptionnel, Rockstar est passé maître dans la matière et les cinématiques nous donnerait presque l’impression de revoir les scènes les plus emblématiques des films de Western.
Vous l’aurez compris, tout est au service d’une ambiance génialissime, on prend un réel plaisir à parcourir les plaines de nuit ou simplement à s’arrêter pour regarde le lever du soleil.

 

soleil2
Admirez!

 

C’est grand!

La map est gigantesque, les temps de chargements inexistants en dehors des missions. La liberté est instantanée et on y prend très vite goût.
En plus d’une trame principale assez longue, il se permet de nous donner une pléthore de quêtes annexes sous forme de défis, de scoring ou encore de services à rendre aux différents PNJ. Ces mini-quêtes s’enchainent sans déplaisir chacune disposant d’un propre mini-scénario, le tout est souvent bien mis en scène avec des pointes d’humour noir qui font mouche à chaque fois.

 

rencontre
Les rencontres sont nombreuses et variées.

Et si cela ne suffisait pas, des évènements aléatoires sont générés régulièrement, vous donnant l’occasion de sauver une diligence attaquée, d’arrêter des voleurs,de secourir des personnes agressées ou encore de régler une querelle entre deux pistolero. Ces quêtes totalement facultatives vous donnent souvent le choix entre être le bon samaritain ou bien un terrible hors la loi, vos actions influençant sur votre karma appelé ici l’honneur.
L’honneur influence votre réputation,par exemple, devenir un hors la loi compliquera vos rapports avec les forces de l’ordre et les virées en ville tourneront vite au bain de sang.
Bref faire le tour de ce jeu sera un long et magnifique voyage, une épopée magistralement orchestrée de bout en bout et si au final vous en redemandez encore, sachez que le mode multijoueur est présent!

 

BA
Faire une bonne action rapporte de l’honneur.

 

C’est bon!

Le contenu et l’habillage étant une vraie réussite, il ne restait plus qu’à Rockstar à nous pondre un gameplay digne de ce western spaghetti.
Ceux qui ont eu peur de retrouver la lourdeur d’un  GTA IV soit rassurés, Red dead Redemption bénéficie d’une prise en main rapide et propose même un gameplay évolutif au fil de l’aventure. John répond très bien aux commandes, il peut se mettre à couvert, user de nombreuses armes très variées ainsi que du Dead Eye, un bullet time doublé d’un système de lock (automatique puis manuel vers la fin du jeu), un allié précieux dans les nombreuses fusillades et autres duels qui parsèmeront votre épopée.
De même la visée à cheval est un modèle du genre, la monture restant parfaitement dans l’axe pendant que John Tire dans toutes les directions.

 

Mal au crâne
Toi, tu va pas te relever…

 

Au final, que reprocher à Red dead Redemption?
Et bien pas grand chose, on tient là un chef d’œuvre, un jeu qui passera à la postérité, il aura marqué une génération de joueurs et en marquera encore, tout est bon, rien à jeter c’est un hit que même les rares bugs ne peuvent écorner.
Sortez vos colts et chaussez vos éperons! L’aventure vous appelle, alors foncez!

Zyo

Score
Graphismeswww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.com
MAGNIFIQUES, un vrai jeu Next-gen!
Gameplaywww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.com
Les progrès depuis GTAIV sont nombreux, le gameplay est rarement pris en défaut.
Audiowww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.com
Des thèmes vraiment inspirés, des bruitages au top, cette BO assure le spectacle.
Durée de viewww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.com
Une map immense, une quête principale longue et des missions secondaires et tertiaires à la pelle. Il se paie même le luxe d'un multijoueur sympathique!
Overallwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.com
Average score from all categories.

PS: Je n’ai abordé ici que le jeu RDR mais pas son extension, Undead Nightmare, cette dernière dispose d’une quête principale plutôt sympathique à base de Zombies et de reconquête de territoire. Si on a mis le doigt sur la répétitivité de l’action, l’ambiance et la réalisation toujours au top rattrapent le tout. Bref si vous investissez dans l’édition GotY, Undead nightmare fera office de dessert.

PS2: Je n’ai pas trop abordé le multijoueur, non pas qu’il soit raté loin de là mais je pense que RDR c’est avant tout une expérience Solo unique et génialissime. mais pour ceux que ça intéresse, sachez qu’il y  de nombreux modes de jeu (braquage,deathmatch, capture de sac, etc…) un système d’expérience, la possibilité de créer des groupes, des skins et de l’équipement à débloquer et  le lobby se situe sur la carte du jeu solo (c’est juste génial^^).


BC2

Black Cat l'anime

Ayant bien aimé le manga, je me suis lancé dans ...

polylan obverview

En direct de la Poly

Ce Weekend a lieu la PolyLAN 23 au Swiss Tech ...

Le mooteur physique est sympa et la propagation du feu est bien gérée.

Call of Juarez

Alors que sort sur Xbox et PC le nouvel épisode ...

20130905_155509

Burger Végétal Tom

Aujourd'hui je teste un burger un peu particulier, c'est un ...

L'homme en pleine action!

The Walking Dead

Testé sur PC Configuration de test: I7 2630, 12Go de Ram, ...

Kazugeek aime

  • Korben
  • Gamopat.com, la Gamothérapie
  • Sexy geek
  • sketchswap.com