Batman Arkham Asylum

La nuit va être longue.

Testé sur PS3

Avant Arkham City, Rocksteady nous avait gratifié d’un autre Batman. Baptisé Arkham Asylum, ce titre avait fait l’unanimité lors de sa sortie en 2009. Vaut-il encore le coup aujourd’hui? La réponse dans ces lignes…

Bienvenue chez les fous.

Le Joker a encore frappé, cette fois ci le justicier de la nuit a répondu vite et fort, le bandit est capturé et escorté en Batmobile jusqu’à l’île d’Arkham. La cinématique d’intro nous plonge directement dans l’ambiance. Le doublage en français est de qualité, la voix de Batman est la même que celle du dessin animé, celle du Joker aussi. L’univers de Batman est superbement retranscrit, les décors, le design tout nous immerge au plus profond de cette longue nuit.

Visuellement le titre m’a réconcilié avec l‘Unreal Engine 3. Après Enslaved, je ne pensais pas voir une si belle utilisation du moteur. Les graphismes sont très fins, les effets de lumière magnifiques. Si peu d’éléments sont interactifs, les détails ne manquent pas.
L’architecture de l’asile d’Arkham nous renvoie au gothique, l’ambiance lorgne du côté de Bioshock.  L’oppression, l’isolement, le glauque, l’ensemble de l’identité visuelle du titre porte les éléments clés de l’atmosphère du jeu. Et ce n’est pas la piste audio qui viendra gâcher la fête.

La cape permet de planer et ainsi de fondre sur ses adversaires.

Ambiance solitaire.

Comme nous l’avons dit tout à l’heure le doublage est réussi en VF comme en VO, mais les FX ne sont pas en reste. Les différents gadgets, les armes ou encore le bruit des vagues, tout est léché et travaillé. Les musiques de fond accompagnent l’aventure en sublimant l’ensemble, bref nous avons là un chef d’œuvre d’ambiance et d’immersion sonore.

Une immersion que l’on retrouve dans les contrôles, le chevalier noir se dirige avec un plaisir immense. Les commandes réagissent bien, le système de combat est dynamique et réactif. Les coups partent avec aisance (deux boutons d’attaque) et un système intelligent de parade permet d’enchainer les combos sans interruption. Ce gameplay est tellement abouti qu’il a été à peine retouché dans Arkham city, c’est dire!
Les gadgets qu’on récupère au fur et à mesure de l’aventure enrichissent le gameplay en ouvrant de nouvelles stratégies et en débloquant de nouveaux chemins dans les entrailles de l’île. Tout a été pensé comme un immense puzzle où chaque élément arrive juste à temps pour venir s’emboiter dans la structure du jeu, on repasse ainsi dans des lieux déjà visités mais en empruntant des routes différentes, cette cohérence dans le level-design donne une profondeur et une crédibilité à l’environnement d’Arkham.
Les boss peu nombreux mettront vos réflexes à l’épreuve, le jeu est par ailleurs assez permissif, optez pour le mode de difficulté intermédiaire voire difficile dès le début pour une expérience de jeu mémorable. (surtout les phases d’infiltration=)
A noter également des phases de jeu totalement hallucinées dans les griffes de l’Épouvantail que l’on ne retrouve pas dans Arkham City.

Les gadgets sont nombreux et peuvent être utilisés de plusieurs façons.

Sombrons dans les ténèbres.

Reste-t-il des défauts à cette véritable pépite?
Malheureusement oui (mais heureusement peu). La durée de vie est correcte mais sans plus et le final peut laisser quelques joueurs sur leur faim (Arkham city est là pour ça=). Les situations tendent à se répéter même si on est loin de se lasser. Enfin la situation géographique du jeu sur l’île d’Arkham peut sembler un peu réductrice en terme d’espace mais cela participe au sentiment d’isolement et les méandres des souterrains suffisent à donner de la variété aux environnements visités.

Au final on a là un des plus grands jeux de la génération Next-gen. Arkham Asylum est un hit et l’existence de sa suite justifie son acquisition, l’œuvre se poursuit et se bonifie et qui sait, peut-être atteindrons-nous la perfection dans un ultime chapitre?

L’encyclopédie Ingame est très complète et détaillée, un régal.

Résumé
Graphismeswww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.com
Magnifique, aussi bien sur PS3,X360 ou PC, un sans faute!
Gameplaywww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.com
Fluide, nerveux et riche. Un régal!
Audiowww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.com
Doublage VF de qualité (ce qui est rare), musiques d'ambiance réussies, du tout bon!
Durée de viewww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.com
Une douzaine d'heure, voir un peu plus pour le finir à 100%. Correcte même si on en voudrait plus!
Overallwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.com
Average score from all categories.

Un HIT, un chef d’œuvre, un jeu à acquérir absolument. Tout est dit.

Bon jeu

Petite Vidéo maison pour vous donnez envie:

Zy0


BC2

Black Cat l'anime

Ayant bien aimé le manga, je me suis lancé dans ...

polylan obverview

En direct de la Poly

Ce Weekend a lieu la PolyLAN 23 au Swiss Tech ...

Le mooteur physique est sympa et la propagation du feu est bien gérée.

Call of Juarez

Alors que sort sur Xbox et PC le nouvel épisode ...

20130905_155509

Burger Végétal Tom

Aujourd'hui je teste un burger un peu particulier, c'est un ...

L'homme en pleine action!

The Walking Dead

Testé sur PC Configuration de test: I7 2630, 12Go de Ram, ...

Kazugeek aime

  • Korben
  • Gamopat.com, la Gamothérapie
  • Sexy geek
  • sketchswap.com