Assassin’s creed Brotherhood

Jouer à Brotherhood c’est comme coucher avec la jumelle de ta copine.Tu crois que ça va être diffèrent mais physiquement c’est fait pareil. Tu sais que c’est pas bien, mais t’as envie d’essayer…

Alalala, mais qu’avez-vous donc fait ? Assassin’s Creed était une série nouvelle, un jeu original de cette génération vidéo-ludique sacrifiée sur l’autel de la rentabilité. Pourquoi l’avoir souillée ?

On retrouve des têtes connues.

Pour ceux qui débarquent, Assasin’s Creed Brotherhood est la suite directe d’Assasin’s creed 2. Ubisoft ayant cru bon de poursuivre les aventures du fringuant italien.
Si les fans seront ravis, les autres se demanderont (à juste titre) pourquoi cette histoire n’a pas été intégrée à ASII. (Money, money $$$)

Donc attention les yeux : SPOILER!!!

À la fin de ASII, Ezio récupère l’orbe d’Eden mais épargne Rodrigo Borgia. Rejoint par Mario, il regagne sa demeure de Monteriggioni afin de célébrer sa victoire. Le repos sera de courte durée, le fils de Rodrigo, Cesare, va débarquer pour mettre le foutoir chez notre assassin favori, et par là même, dérober l’orbe. Ezio n’a d’autre choix que de retourner à Rome pour récupérer l’artéfact et mettre un terme à la domination des Borgia.
Si le pitch est loin d’être original, il s’inscrit bien dans la continuité de la trame principale. On va donc se coltiner une Rome assez imposante mais seule et unique ville du jeu. Certaines missions auront quand même le bon goût de nous faire voir d’autres horizons afin de nous sortir de notre périmètre urbain, et ça fera du bien! Qui dit Rome, dit Histoire : on aura l’occasion de visiter tous les grands monuments (Colisée, Forum, Palatin…).

 

Rome et ses splendeurs!

Ces monuments peuvent être achetés afin d’accroître vos revenus comme on le faisait déjà dans le 2 en s’occupant de Monteriggioni.
Cette fois, c’est directement Rome qu’on rénove à grand renfort de piécettes. Cette facette du gameplay est compliquée par l’occupant Borgia qui, comme dans un bon tower-défense, a placé des tours un peu partout dans la ville. Il faudra les infiltrer et assassiner le capitaine afin d ‘en prendre le contrôle. Ces assassinats seront malheureusement les rares que vous aurez à perpétrer, le jeu misant désormais plus sur l’action.

En effet, si Ezio a pris un petit coup de vieux, ses compétences en corps à corps ont explosées !
Désormais, une fois que vous avez abattu 3 gardes à la suite, vous pouvez enchaîner les OS (meurtres instantanés) à l’infini (ou presque). Finie donc la peur de se retrouver encerclé sans échappatoire, bring it on !
Ce sacrifice de la discrétion au profit de la baston gâche une grande partie du plaisir qu’on avait en jouant à Assassin’s creed premier du nom. Mais malheureusement, les soucis sont loin d’être finis.
Si j’ai dit plus haut que le scénario tenait la route, c’est d’un point de vue général, car en jeu, le tout vous est administré à grand coup de jumpcut ! Les évènements s’enchaînent on ne sait pas trop comment, les missions n’ont pas vraiment de liens entre elles et se répètent.

La synchronisation totale, ou comment t’imposer une façon de jouer.

Ok, on nous propose pléthore de défis dans les différentes guildes, des assassinats commandés par pigeons ainsi que des séquences mémoire inédites (Christina <3) mais j’avoue qu’on s’en cogne un peu, tellement ça sent le remplissage.
L’ajout de quêtes marchandes nous verrouille le matériel des artisans, il faut récupérer des objets sur les cadavres, mais vu qu’on sait jamais trop quoi en faire en temps normal on se dépêche de les revendre. Le jeu est tellement facile qu’on peut le finir avec l’équipement de base de toute façon.
En parlant de matériel justement je souhaiterais évoquer cette « nouveauté » qui devait être implémentée depuis As1 mais qui n’a finalement pas été retenue jusque là, l’arbalète. L’arme de prédilection des fainéants. Un carreau et « pan t’es mort!« , ça marche même sur les types en armures !!! Du grand Kasual comme on les aime.

Les membres de la Guilde manquent clairement de charisme.

Bref histoire banale, gameplay gâché, il manquerait plus que le jeu soit bâclé et la boucle serait bouclée. Et bien c’est le cas !!!!
Testé sur PS3, le jeu regorge de bugs graphiques, le moteur crache ses poumons à chaque pas, le clipping est OMNIPRÉSENT.
On peut désormais faire du cheval en ville, chouette ! Seulement les rues ne sont pas prévues pour ça et si vous foncez à toute berzingue le jeu se fige complètement entre chaque quartier pour arriver à streamer correctement les fichiers. Pensant que mon Bluray était rayé, j’ai écumé le net en quête de réponses et j’ai constaté que la version 360 a elle aussi quelques petits soucis.
Si on était sur une extension, un add-on, on pourrait encore pardonner (quoique..) mais là on nous vend un jeu complet à plein tarif. Ubisoft se fout royalement de nous : le jeu est bâclé, l’histoire n’avance pas, ils auraient très bien pu nous intégrer tout ça dans l’opus n°2, on aurait gagné du temps et de l’argent.

Le cheval en ville… Enfin!

Quid de la fraternité ? Mise en avant dans le titre, la confrérie d’assassins que vous mettez en place est une fonctionnalité totalement gadget qui ne sert quasiment à rien et qui est inintéressante au possible. Envoyer vos troupes se former en Europe et améliorer leur stats comme de vulgaires Pokémons, c’est très moyen… Quant au multi-joueur je n’en parlerai pas, je joue à AS pour son Solo, point barre, tant mieux si c’est bien, je n’irai pas perdre mon temps là bas.

Au final, Assassin’s Creed Brotherhood est un bon jeu d’action/aventure mais un mauvais Assassin’s Creed. Étant fan de la licence je passe l’éponge pour cette fois mais je pense que les autres joueurs ne s’y arrêteront pas et ils auront raison.

Résumé:

+C’est la suite du 2.

+Durée de vie si on vise le 100%

+Missions de Léonard.

-Répétitif.

-Trop de défi, tue le défi.

-Facile.

-Bâclé.

-Scénario.

Score
Graphismeswww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.com
Si la direction artistique est toujours réussie, la technique flanche et les parties dans l'Animus frisent la correctionnelle.
Gameplaywww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.com
Une amélioration du volet précédent, mais hélas trop simplifié et trop bourrin pour un jeu d'assassin.
Audiowww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.com
A ce niveau là on n'est pas déçu le doublage est bon, les thèmes sont corrects. Ouf !
Durée de viewww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.com
Comptez environ une dizaine d'heures en ligne droite et une bonne vingtaine pour en faire le tour. Si la répétitivité ne vous a pas lassée avant.
Overallwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.com
Average score from all categories.

Bon jeu!

Zy0

Categories: Jeux consoles, Jeux PC

Une réponse

  1. zyo dit :

    Raaaaf, vivement la petite vidéo que vous puissiez constater l’ampleur des dégâts!


BC2

Black Cat l'anime

Ayant bien aimé le manga, je me suis lancé dans ...

polylan obverview

En direct de la Poly

Ce Weekend a lieu la PolyLAN 23 au Swiss Tech ...

Le mooteur physique est sympa et la propagation du feu est bien gérée.

Call of Juarez

Alors que sort sur Xbox et PC le nouvel épisode ...

20130905_155509

Burger Végétal Tom

Aujourd'hui je teste un burger un peu particulier, c'est un ...

L'homme en pleine action!

The Walking Dead

Testé sur PC Configuration de test: I7 2630, 12Go de Ram, ...

Kazugeek aime

  • Korben
  • Gamopat.com, la Gamothérapie
  • Sexy geek
  • sketchswap.com